Offrir une visite d’exposition en CAA : l’expérimentation avec « L’Âge d’or, une épopée politique » à Amiens.

CAA, Dans l’agenda

Depuis plusieurs années, se développe à Amiens des propositions d’accès à la culture par la Communication Alternative et Améliorée. Cette année, l’expérimentation est menée par la Maison de la Culture d’Amiens (MCA) qui souhaitait rendre son exposition majeure, L’Âge d’or, une épopée politique, accessible au plus grand nombre et plus spécifiquement aux personnes en situation de handicap. Pour cela, la MCA a prévu dans la scénographie de l’exposition des « tables d’accessibilité ». La démarche étant inédite, la MCA les a pensées comme des propositions de médiation qui sont progressivement installées au cours de la durée l’exposition, entre juin et octobre 2021.

Le sujet de l’exposition

L’Âge d’or, une épopée politique est une exposition dédiée à la bande dessinée L’Âge d’or de Roxanne Moreil et Cyril Pedrosa (Dupuis, 2018 et 2020) qui a reçu de nombreux prix à sa sortie.

En savoir plus ICI

La bande dessinée est une fresque médiévale dans laquelle une princesse exilée cherche à retrouver le pouvoir, elle devra faire face à un peuple en révolte qui est porté par le message d’espoir d’un mystérieux livre nommé « L’âge d’or ».
L’exposition est composée de plusieurs parties. Les cinq premières salles résument le récit de la bande dessinée en en donnant les clefs de compréhension. La dernière salle présente la manière dont la bande dessinée a été écrite, dessinée et mise en couleur. L’exposition montre ainsi le processus créatif des auteurs et met en lumière l’ensemble de leurs sources historiques et références contemporaines.

Le choix des tables d’accessibilité

La Maison de la Culture d’Amiens a souhaité dès l’origine du projet rendre les contenus accessibles tout en n’ayant habituellement pas cette pratique pour ses expositions. Le choix s’est alors porté sur l’offre de plusieurs moyens d’accessibilité, non-exhaustifs et expérimentaux et dont certains font directement appel à la CAA, présentés sur des « tables d’accessibilité ». Chacune des six salles de l’exposition a sa « table d’accessibilité ».
Y figurent tout d’abord des QR Codes qui donnent accès à l’écoute de la totalité des textes de la salle d’exposition, magnifiquement lus par l’actrice professionnelle Laure Wolf.


Les tables présentent également des textes en CAA : les textes introductifs des salles. Le thème de chaque salle est réécrit en français simplifié et raconté en pictogrammes. Ce sont les pictogrammes Makaton qui ont été choisis, en raison notamment de la collaboration envisagée avec les bibliothèques d’Amiens métropole, en essayant au maximum d’utiliser les mots du « vocabulaire de base » et de répéter les termes et les formules les plus utiles à mémoriser.
Un livret de visite adapté est prévu d’y être mis à disposition, qui reprend les textes d’exposition simplifié, ainsi que quelques pictogrammes et des planches couleurs de la bande dessinée en vis-à-vis. Ce type de document peut être utilisé sur place comme guide de visite individuel. Il peut être utilisé par les médiateurs de l’exposition pour parler de l’exposition, en lien avec les textes en pictogrammes à lire sur les tables d’accessibilité. Il peut enfin aussi être emporté chez soi comme souvenir de visite.
Un livret d’accueil à la visite est également proposé, s’inspirant des principes du FALC. Il s’adresse aux groupes à venir.

En plus de ces tables, des choix scénographiques spécifiques ont été faits. Les textes sur les murs sont en très gros caractères, les objets sont exposés à une hauteur qui leur permet d’être visibles par une personne en fauteuil roulant, les reproductions d’images sont gigantesques : le visiteur entre dans les pages de la bande dessinée et dans des œuvres anciennes ou récentes. Il est visuellement saisi et séduit.

Des actions de médiation en CAA avec les bibliothèques

L’adaptation en CAA des textes d’introduction de salle est également utilisée pour fabriquer un outil de médiation de la bande dessinée par les équipes des bibliothèques d’Amiens Métropole. La traduction en CAA leur permet de créer un support inédit pour réaliser des « lectures picto-signées » auprès de publics spécifiques. Ces lectures sont proposées dans un premier temps au sein même de l’exposition, en septembre et octobre 2021, à l’occasion du Mois international de la CAA porté par Isaac Francophone et de la Journée nationale du Makaton. Puis, les équipes pourront offrir ces lectures à des publics au sein de leurs propres bibliothèques. Formées au programme Makaton et disposant de plusieurs supports de livres jeunesse adaptés en CAA, les équipes sont habituées à recevoir des publics par le biais de lectures et d’échanges en utilisant des pictogrammes et des signes.

En conclusion

En œuvrant à la manière d’un « work in progress », la MCA s’est donné la liberté d’expérimenter de nouveaux modes de médiation culturelle dans l’espoir de pouvoir s’adresser au mieux aux personnes pour lesquelles des offres spécifiques seraient utiles. Parmi eux, la CAA dont l’offre est ici non-exhaustive et réalisée à titre expérimental, a été l’un des axes retenus.


L’expérimentation d’offre en CAA de l’exposition L’Âge d’or, une épopée politique a été menée par Marie-Luz Ceva, co-commissaire de l’exposition avec l’autrice Roxanne Moreil. Marie-Luz Ceva est également membre du Conseil d’administration d’Isaac Francophone, et elle a notamment initié et mis en place des lectures en CAA / Makaton au Festival de la bande dessinée d’Amiens depuis 2017.


L’Âge d’or, une épopée politique est une exposition gratuite et ouverte au public jusqu’au 10 octobre 2021, à la Maison de la Culture d’Amiens

Partager sur

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Diplôme pour la certification

Certification

Voir plus d'actualités