Aller au contenu

Débat autour de l’évaluation

Par ISAAC
Synopsis du débat autour de l’évaluation, tiré de la discussion de la liste de
diffusion du groupe des pays émergents dans le domaine de la CAA.
Nous avons été amenés lors de ces derniers mois à partager nos idées sur l’évaluation
dans le domaine de la CAA. Bien que décembre ait été une période chargée, nous
avons réussi à faire beaucoup de suggestions intéressantes. Il semble que tout le
monde s’accorde pour dire que les tests standardisés de langage en expression et en
compréhension, de développement cognitif, des compétences motrices, etc…, ne
conviennent pas aux personnes qui ont besoin d’une aide de CAA pour communiquer.
Les facteurs qui affectent l’application d’un « test » auprès de ces populations
spécifiques sont décrites en termes de réduction du stock lexical, de vitesse d’accès /
délai de réponse, de problèmes de communication avec l’interlocuteur (les questions
de sensibilisation et d’interaction), et le degré d’objectivité concernant les attentes de
l’examinateur.
L’objectif premier de notre discussion de décembre concernait le recueil d’informations
sous forme de check-lists. Beaucoup de professionnels développent des protocoles
destinés à consigner les besoins et les compétences des personnes utilisant un moyen
de CAA dans leur environnement familial, scolaire, et leur communauté sociale.
D’autres s’attaquent au problème du vocabulaire de base (pour des informations
complémentaires intéressantes sur la façon d’introduire un vocabulaire de base, voir
http://ace-centre.hostinguk.com Sur la page d’accueil, choisir « products » (produits)
puis « publications » et dérouler jusqu’à Developing and Using a Communication Book
« Concevoir et utiliser un cahier de communication ». Cet ouvrage, écrit par Clare
Latham, propose un vocabulaire de base et les étapes pour introduire des mots
nouveaux en soutien au développement de la communication et du langage.) Il sera
intéressant de rediscuter de la question des protocoles dans un an, afin d’échanger les
résultats des personnes qui actuellement développent des outils établissant des
rapports entre la forme des protocoles et leur utilité.
Malgré la difficulté d’utilisation des tests qui a été exprimée, certaines procédures
d’évaluation intéressantes ont été trouvées. Merci à Alejandra pour ses suggestions à
propos du « Social Network » de Sarah Blackstone et Maru Hunt Berg. Vous pourrez
trouver plus d’informations au sujet de ce programme sur les sites
www.augcominc.com/socialnetworks.html et www.augcominc.com/sn-survey.html .
Merci également à Mershen pour ses suggestions à propos de l’évaluation de Shipley
et McAfee. Vous pourrez trouver plus d’informations au sujet de cette procédure
d’évaluation sur les sites www.tennessee.gov/education/speced/doc/selanguagepkt.pdf
et www.parentbooks.ca/Speech_&_Language_Disorders.html . Les livres pour les
parents de David Beukelman et Pat Mirenda fournissent également des références sur
la communication améliorée et augmentative – une excellente documentation pour
toutes les personnes concernées par la CAA.
Notre discussion a montré que les premiers moyens d’évaluation des personnes qui
ont besoin d’une aide de CAA commencent et se terminent avec l’observation :
observation initiale et continue, tenant compte des paramètres de la vision, de
l’audition, de la coordination motrice, des compétences cognitives, du langage, de la
motivation et des préférences personnelles, des compétences communicationnelles du
partenaire, du soutien de la famille, du réseau éducatif et social, de l’aide
gouvernementale. La liste n’est pas finie !
De plus, des idées d’intervention permettant de créer des opportunités de
communication et un support pour de nouveaux apprentissages ont été décrites.
Celles-ci permettent, de plus, d’avoir un aperçu du style d’apprentissage de chaque
utilisateur d’un moyen de CAA, et de son habileté au traitement multitâche au cours
des interactions, de l’évolution et l’augmentation de son vocabulaire, et des exigences
de fonctionnement que ces personnes ont éprouvées en tant qu’utilisateurs d’une
méthode de communication atypique.

← Revenir au sommaire Outils d'évaluation